Smartphones et tablettes reconditionnés : l'information délivrée aux consommateurs reste à améliorer

Le Mardi 08 Mars 2022

La DGCCRF vient de publier les résultats d'une enquête menée en 2020 et 2021 dans le secteur des smartphones et tablettes reconditionnés, dans le but de vérifier la loyauté des allégations figurant dans les offres commerciales, notamment celles portant sur la réalisation de tests...

Des anomalies plus ou moins importantes ont été constatées dans 62% des 84 magasins/sites de vente en ligne contrôlés :

- Défauts d'information précontractuelle en matière de garanties légales (on rappelle que comme les produits neufs, les produits d'occasion bénéficient de la garantie légale de conformité de 24 mois, c'est la durée de présomption de l'antériorité des défauts pour les produits d'occasion qui a été portée à 12 mois par la loi du 10/02/20)

- Absence de justificatifs de tests permettant l'utilisation du terme "reconditionné" et de distinguer ces produits de simples biens "d'occasion" 

- Manque d'information précontractuelle sur l'état des produits, permettant aux consommateurs de connaître le degré éventuel de perte de qualité d'usage et de comparer des produits entre eux.

 

Chez MediaClinic, nous avons aussi été contrôlés, et en dehors de 2 petites corrections sur nos CGV et une précision d'affichage complémentaire en magasin, nous n'avons eu ni injonctions, ni amende, ni rappel à la Loi. On nous a plutôt félicité pour la qualité de notre communication clients.

Grades de reconditionnement, QR code pour visualiser les résultats des tests, fiches techniques pour chaque produit, garanties légales de conformité... : informer les consommateurs en toute transparence est essentiel pour leur faire préférer le reconditionné au neuf. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article :

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. OK En savoir plus